Résumé de la thèse de Simon Rabaté

Equilibrer le système de retraite : quelles réformes pour quels objectifs ?

Thèse de doctorat de l’Université de recherche Paris Sciences et Lettres (PSL Research University)Sous la direction de Didier Blanchet et André MassonEcole doctorale n°ED 465 – Economie Panthéon SorbonneSpécialité Sciences économiquesThèse disponible sur tel.archives-ouvertes.fr/tel-01523483

 Cette thèse propose des évaluations de réformes récentes du système de retraites français, en utilisant deux approches distinctes et complémentaires : l’évaluation ex post par microéconométrie et l’évaluation ex ante par microsimulation. La première partie de cette thèse rassemble des travaux d’évaluation menée sur les données administratives de la Caisse nationale d’assurance vieillesse. Nous utilisons d’abord les réformes du dispositif de mise à la retraite d’office dans les années 2000, pour identifier un effet de la demande de travail sur les comportements de retrait du marché du travail. Nous évaluons ensuite l’effet du relèvement de l’âge minimal de départ à la retraite instauré par la réforme de 2003. Nous étudions d’une part les effets de la réforme sur l’emploi après 60 ans, mais également les effets de substitution potentiels vers les dispositifs alternatifs, en particulier l’assurance chômage. La deuxième partie de cette thèse, consacrée à l’évaluation par microsimulation, propose d’abord une évaluation de l’augmentation de la durée d’assurance prévue par la réforme de 2003. Le principe du maintien constant du rapport entre durée en carrière et durée en retraite est interrogé, puis confronté aux évolutions projetées en simulation à l’aide du modèle Destinie de l’Insee. Enfin, nous utilisons le modèle Pensipp de l’Institut des politiques publiques pour simuler des options de réformes inédites permettant de réduire la dépendance à la croissance du système de retraite et l’incertitude sur l’équilibre financier qu’elle induit.

 

Résumé de la thèse de Mélina Ramos-Gorand

Accompagnement professionnel de la dépendance des personnes âgées : enjeux territoriaux en France métropolitaine 

Université Paris-Est, Ecole doctorale « Ville, Transport et Territoires »
Sous la direction de Jeanne-Marie Amat-Roze
Doctorat en Géographie
Recherche financée par la Drees – MIRe

Dépendance des personnes âgées et devise républicaine : quelles articulations ? Cette thèse examine l’accompagnement professionnel de la dépendance, sujet d’intérêt public, au regard des principes républicains de liberté, d’égalité, dont procède l’équité territoriale, et de fraternité, dont découle la solidarité. La démarche géographique, innovante sur cet objet, analyse l'offre professionnelle en France métropolitaine de manière transversale, selon des méthodes quantitatives et qualitatives, et à plusieurs échelles territoriales. Il s’agit d’étudier la territorialisation de l'accompagnement des personnes âgées, c’est-à-dire son appréhension à partir des réalités spatiales et des processus afférents. Trois axes sont retenus.D’abord, les termes majeurs de l'étude, tels vieillissement ou dépendance, outre des chiffres-clés nationaux, sont éclairés par des réalités historiques et des témoignages d'acteurs, dans des perspectives nationales et locales. Une analyse de l’organisation actuelle de l’offre à destination des personnes âgées dépendantes est réalisée, incluant aides à domicile et auxiliaires de vie sociale, services de soins infirmiers à domicile et infirmiers libéraux, établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, ainsi que les structures de coordination.La seconde partie de la thèse se polarise sur les ancrages territoriaux de l'offre professionnelle. Certes, les offres étudiées sont de proximité, en témoigne leur comparaison avec d'autres types d'équipements. Leur présence dans les départements n'est cependant pas homogène, les infirmiers libéraux sont par exemple davantage présents dans les départements du littoral méditerranéen, quand les aides à domicile et auxiliaires de vie sociale interviennent davantage dans les départements du Nord de la France. Entre complémentarités et substitutions, cette recherche étudie les enjeux économiques, sociaux et politiques découlant d'une répartition spatiale différenciée.Dans la dernière partie de la thèse, deux thèmes révélateurs sont approfondis. Le non-recours à l’Allocation personnalisée d’autonomie à domicile, prestation solidaire de compensation de la dépendance attribuée par les Conseils départementaux sur demande de la personne, est d’abord étudié. Ensuite, les déterminants des migrations des personnes lors de leur entrée en EHPAD. La difficulté est induite par le fait que de mêmes comportements de non-recours ou de migrations peuvent à la fois refléter les choix des personnes et une défaillance des pouvoirs publics à proposer une offre adaptée et disponibles sur les territoires. Une analyse des déterminants individuels, appuyée sur des bases de données détaillées et sur les témoignages d'acteurs locaux, permet de distinguer la limite entre liberté individuelle et responsabilité des pouvoirs publics.Cette étude produit des diagnostics territorialisés, outils potentiels d'aide à la décision, pour la Drees qui en est le financeur et les quatre Conseils départementaux partenaires.

Liste des travaux reçus

Etudiant(e)s Titre du document Université - DiplômeDirection
Xavier AUMERAN

La protection sociale du sportif salarié Thèse de droit privéUniversité Lyon IIIGérard VACHET
Juliano BARRA

La place des fonds de pension dans les revenus à la retraite
Etude franco-brésilienne
Thèse de doctorat en droit Université Paris I Panthéon SorbonneFrancis KESSLER
Julien NAVAUX Les transferts intergénérationnels en France : stabilités et ruptures des répartitions entre classes d’âge classes d’âge

Thèse de doctorat en sciences économiques    LORENZI

Université Paris – Dauphine

Paris Sciences et Lettres

Jean-Hervé

et Lionel RAGOT

Mélina RAMOS-GORAND Accompagnement prof. de la dépendance des personnes âgées : enjeux territoriaux en France métropolitaine

Thèse de doctorat en géographie

Université Paris-Est Créteil

Jeanne-Marie AMAT-ROSE
Simon RABATE

Equilibrer le système de retraite : quelles réformes pour quels objectifs ?

Thèse de doctorat en sciences économiques

Ecole d’économie de Paris

Paris Sciences et Lettres

Didier BLANCHET
et André MASSON
Prix 2018 Prix 2015