Financement

Les Comptes de la Sécurité sociale - Résultats 2017, prévisions 2018 et 2019 : rapport septembre 2018.
Paris : Commission des comptes de la Sécurité sociale, 2018, 306 p.
En 2018, le solde du régime général s’élèverait à 1,8Md€, en amélioration de 4 Md€ par rapport à 2017. Cette amélioration résulterait d’une progression des recettes nettement plus rapide (+3,4%) que celles des dépenses (+2,4%). L’excédent 2018 du régime général serait supérieur de 0,6 Md€ à la prévision de la loi de financement de la sécurité sociale (LFSS). Trois branches du régime général dégageraient un solde positif : comme en 2017, les branches AT-MP et vieillesse seraient en excédent de, respectivement, 0,8 Md€ et 1,1 Md€ ; pour la première fois depuis 2007, la branche famille aurait un solde positif de 0,7 Md€, contre un déficit de 0,2 Md€ en 2017. Le déficit du Fonds de solidarité vieillesse s’établirait à 2,1 Md€, en amélioration de 0,7 Md€ par rapport à 2017. Il serait inférieur de 1,4 Md€ à la prévision de la LFSS pour 2018 et de 0,7 Md€ à celle de la CCSS de juin dernier. Le déficit global de la branche vieillesse, y compris le FSV, s’établirait ainsi à 1,1 Md€, soit au même niveau qu’en 2017.
http://www.securite-sociale.fr/Les-comptes-de-la-Securite-sociale-Resultats-2017-previsions-2018-et-2019-septembre-2018


Minima sociaux et prestations sociales - Édition 2018 : ménages aux revenus modestes et redistribution /CABANNES Pierre-Yves/RICHET-MASTAIN Lucile.
Paris : Ministère de l'Emploi et de la solidarité - Drees (Panoramas), 2018, 247 p.
Cet ouvrage de référence offre un panorama complet des différents dispositifs permettant d’assurer la redistribution en faveur des ménages les plus modestes. L’édition 2018 propose des études sur les conditions de vie et de logement, l’emploi, l’accompagnement et l’insertion, les revenus, la santé et les trajectoires des bénéficiaires de minima sociaux. L’ouvrage présente, en outre, les barèmes en vigueur à ce jour et des données statistiques recueillies jusqu’en 2016. Les effets des prestations sociales sur la réduction de la pauvreté dans l’ensemble de la population et par catégorie sont analysés. En présentant les principaux résultats des comptes de la protection sociale en France en 2014, dernière année disponible, cet ouvrage analyse également les évolutions récentes des dépenses sociales en Europe.
https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/minima2018.pdf


La Protection sociale en France et en Europe en 2016 : résultats des comptes de la protection sociale - Édition 2018 /BEFFY Magali/FERRETTI Carine/GONZALEZ Lucie,…
Paris : Ministère de l'Emploi et de la solidarité - Drees (Panoramas), 2018, 188 p.
En 2016, les prestations sociales s’élèvent à 714,5 Md€, soit 32,1% du PIB. Elles augmentent de 1,8%, soit quasiment au même rythme de croissance qu'en 2015. Néanmoins, le déficit de la protection sociale continue de se réduire en 2016 et s'établit à 0,4 Md€. En présentant les principaux résultats des comptes de la protection sociale en France en 2016, cet ouvrage analyse les évolutions récentes des dépenses sociales en Europe. Outre des fiches enrichies sur les prestations, il étudie également les dépenses médico-sociales en faveur des personnes handicapées et propose une actualisation du compte de la dépendance. Il comporte également une étude de l'opinion des Français sur le système de protection sociale, réalisée à partir du baromètre d'opinion de la Drees.
https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/cps-2.pdf

 

 

Protection sociale complémentaire

Les Paritaires résistent : classement top 20 des institutions de prévoyance et des groupes de protection sociale /PERRIN Gwendal.
In : L’Argus de l'assurance, 7583, 30/11/2018, 7 p.
Les institutions de prévoyance ont réussi à stabiliser leurs parts de marché en santé et prévoyance au cours de l'année 2017, au moins en ce qui concerne leur seul chiffre d'affaires. Les rapprochements en cours entre « paritaires » mais également avec des « non paritaires » va encore accentuer la concentration du marché (AG2R La Mondiale, Malakoff Médéric Humanis). De son côté, Apicil a fait le choix de croître sur le marché de l'assurance vie. Selon Accenture France, les « paritaires s'effondreront si elles ne proposent pas à l'avenir des offres globales de protection de l'individu et du salarié ». L'article est suivi du classement 2018 des institutions et des groupes.


CTIP - Rapport annuel 2017 : une expertise au service du collectif.
Paris : CTIP, 2018, 23 p.
Les activités 2017 du CTIP ont été marquées par un rebond de l'activité en prévoyance. La croissance sur la santé se poursuit, tandis que l’activité retraite supplémentaire est en recul. Le chiffre d'affaire élargi aux GPS affiche une progression de +1,9%.
https://ctip.asso.fr/wp-content/uploads/2018/07/CTIP-RA-2017.pdf


L'Innovation au service du collectif : les acteurs de l’intérêt collectif témoignent et s’engagent.
Paris : CTIP, 2018, 15 p.
Cet ouvrage collectif témoigne de l'engagement des institutions de prévoyance et des groupes de protection sociale dans l’innovation au service de l'intérêt général. Composé de témoignages de démarches innovantes, cet ouvrage s'articule autour de trois valeurs chères aux acteurs de la protection sociale : l’efficacité, la solidarité et le collectif.
https://ctip.asso.fr/innovations/wp-content/uploads/sites/3/2018/11/20181105_CTIP_Plaidoyer.pdf


La Mutualité /BEAUDET Thierry/PIERRON Luc.
Paris : PUF (Que sais-je ?, 4133), 2018, 127 p.
Retour sur l'histoire et les perspectives de la mutualité en trois périodes déterminantes : la création de la Sécurité sociale, l'entrée sous réglementation européenne et la généralisation de la complémentaire santé en entreprise. Ces trois étapes sont structurantes pour comprendre la mutualité telle qu'elle est, c'est-à-dire autant une manière d'entreprendre et d'être ensemble qu'un mouvement social pleinement inscrit dans l'histoire de France.

 

 

Retraites Marché du travail