18.01.2019

Prix 2019 du Comité d'Histoire de la Sécurité sociale

Créé en 1973 par le ministre des Affaires sociales, secondé par l’Association pour l’Etude de l’Histoire de la Sécurité sociale et quinze comités régionaux, le Comité national d’Histoire de la Sécurité sociale récompense chaque année des thèses et des travaux du niveau Master se rapportant à l'histoire de la protection sociale au sens large.

Les candidats au Prix 2019 doivent remettre leurs travaux au Comité d'Histoire de la Sécurité sociale avant le 30 avril 2019. 

Descriptif des prix et modalités de participation : 

Opens external link in current windowhttp://www.securite-sociale.fr/Prix-2019-du-Comite-d-histoire-de-la-Securite-sociale

 

Le Comité d’Histoire de la Sécurité sociale publie également une Revue d’Histoire de la protection sociale et organise des colloques. Le dernier colloque portait sur le paritarisme en Europe (voir sur ce site l’actualité du 12 décembre 2018).

La protection sociale déborde en effet largement la « sécurité sociale » au sens institutionnel du terme. Les initiatives privées ont généralement précédé ou accompagné la création des institutions publiques. Ainsi, c’est Emile Romanet, catholique social, qui lance pendant la Première Guerre mondiale les sursalaires familiaux dans son entreprise grenobloise. Son exemple sera suivi, entraînant la création du Comité Central des Allocations Familiales en 1924, puis une généralisation par le législateur en 1932 et un passage progressif à des allocations familiales indépendantes du salaire, la création de la branche famille en 1945 constituant une étape dans cette longue évolution qui se poursuit.

De même, les régimes spéciaux de retraite tirent souvent leurs origines de régimes d’entreprise. Et le projet de régime universel de retraite en préparation envisage de reprendre  la technique par points de retraite inventée en 1947 pour le régime des cadres créé par les organisations syndicales et patronales.

Flux RSS News